Publié le

CHOISIR SON ART MARTIAL !

Quel est votre but !

Si vous n’êtes pas Daniel LaRusso du film « Karaté Kid » et si vous n’avez pas la chance d’habiter juste à côté du maitre de karaté Miyagi, il y a de bonnes chances qu’il vous faille faire des recherches sérieuses avant de pouvoir décider l’art martial qui vous convient le mieux.

Vous allez devoir comprendre quel est le but que vous voulez poursuivre, trouver une forme d’art martial qui vous convient et choisir une école et un maitre.

Souvenez-vous qu’il n’existe pas de formes d’art martial supérieures aux autres, seulement des artistes en arts martiaux supérieurs à d’autres. Tous les arts ont leurs forces et leurs faiblesses. Choisissez celui qui vous convient le mieux.

Continuer la lecture de CHOISIR SON ART MARTIAL !

Publié le

Pour perdre ses kilos ! Pourquoi ne pratiquez-vous pas les arts martiaux ?

Perdre ses kilos en trop, c’est facile avec les arts martiaux !

Lorsque l’on souhaite perdre du poids, nul doute que pour la perte de poids s’entrevoit dans les meilleures conditions possibles, il faudra à un moment ou un autre recourir à la pratique d’un sport. Bien que vous ne manquiez pas d’entrevoir des modifications de votre régime alimentaire, que vous soyez prêt à réaliser de nombreux efforts, une perte de poids n’est optimale que dans la mesure où elle est combinée à la pratique d’un sport.

Ainsi, depuis de nombreuses années, pour répondre aux tendances fitness en tous genres, on n’a de cesse de mettre en avant des sports censés faire maigrir rapidement, quand les arts martiaux sont laissés de côté, à tort !

 

                            Les arts martiaux, un moyen infaillible de brûler des calories

Pour maigrir, la règle est en pratique très simple : il faut dépenser plus de calories que vous n’en ingérez au cours d’une journée, il faut un bilan calorique négatif. Pour ce faire, au lieu de se priver de nourriture, ce qui n’est par ailleurs pas optimal, le mieux est de pratiquer un sport ou un autre pour pouvoir se dépenser.

Si tous n’ont de cesse de répéter que le fitness, la course à pied, ou encore la natation sont les meilleures pratiques pour brûler des calories, d’autres sports ne manquent pas d’être optimaux, de vous fondre, de perdre de nombreux kilos !

En effet, à chacune de vos séances, dès l’échauffement vous contribuez à vous dépenser, à suer, à perdre de nombreuses calories, pompes, abdominaux, montées de genoux, assouplissement.

Par la suite, au cœur de l’entraînement et des séances de combat, vous profitez d’une séance de sport intensive des plus plaisantes qui ne manque pas d’activer une perte de poids.

Sur le plan des dépenses caloriques, tout dépend de l’art martial pratiqué, néanmoins tous ne manquent pas de solliciter la totalité de vos muscles, de vous demander une concentration, et d’être en mouvement continuellement (le secret de la perte de poids en sport, c’est le mouvement perpétuel).

Quand votre esprit tout entier est concentré, vous ne manquez pas de suer, de vous dépenser de faire fondre vos graisses… Alors, pour perdre vos kilos en trop, pour vous débarrasser de ces graisses abdominales peu enviables, oubliez le jogging, et enfilez un kimono ! Nul doute qu’à la fin de votre séance, vous comprendrez, tout transpirant, à quel point les arts martiaux font maigrir…

 

                                        Les arts martiaux pour un régime et un mieux-être !

Si les différents martiaux sont plus que reconnus pour favoriser une perte de poids, de permettre de brûler des calories, ils permettent également de profiter d’un ensemble d’enseignements et de bienfaits philosophiques qui tendent vers une large réussite de votre régime amincissant.

En effet, les arts martiaux vous permettent de retrouver le chemin de la sérénité, de la plénitude, d’une quiétude et d’une grande maîtrise de soi. Au fil des séances, des entrainements, vous ne manquez pas de vous réconcilier avec votre cœur, votre être intérieur, donnée essentielle d’une perte de poids.

Si vous ne manquez pas de bruler de nombreuses calories, de vous dépenser dans les meilleures proportions, la pratique des arts martiaux vous amène à cheminer vers un épanouissement personnel plus qu’enviable, qui ne manque pas d’accroitre les proportions de succès de votre régime !

 

Publié le

Les clés minceur

 
 
 
 Permettez moi de vous introduire une sommité dans le domaine de la nutrition et de la forme, le médecin chiropracteur et nutritionniste, le Dr. Charles. Il est à l’origine d’un programme novateur, loin des préconçus banals entendus dans le milieu du bien-être les clés minceur

 est un processus minceur efficace, complet et tout public qui ne pourra que vous plaire. Et pour en parler, quoi de mieux que de lui laisser la parole ?

——————————————————————————————————–

Salut, c’est Dr. Charles !

J’ai un conseil inhabituel à partager avec vous aujourd’hui. C’est un conseil très simple qui pourrait rapidement vous aider à perdre 3 à 5 cm de tour de taille en moins d’une semaine !

Vous êtes probablement en train de vous dire : Écoutez, j’ai essayé tous les régimes de la planète, j’ai fait de mon mieux, mais je continue de tout reprendre. Eh bien, permettez-moi de vous arrêter ici.

Ceci n’est pas une sorte de pilule magique de perte de poids. Ça n’a rien à voir avec ces bêtises sur l’açaï, les baies de Goji ou les gouttes spéciales perte de poids ni aucune autre arnaque sur la perte de poids que nous voyons partout sur Internet de nos jours.

En fait, ces conseils remontent aux années 50 et aident à comprendre pourquoi la majorité d’entre nous sommes maintenant considérés comme étant obèses.

Nous l’avons intitulé Les Clés de la Minceur.

J’aimerais vous faire découvrir le programme plus en détails dans cet e-mail mais, ce serait vraiment plus simple que vous m’écoutiez vous en parler ici.

En vous rendant sur mon site, vous aurez accès à ma vidéo de présentation, à mon offre spéciale qui ne sera disponible que pour une durée limitée ainsi qu’à de nombreux conseils gratuits.

Pour avoir accès à notre programme Les Clés de la Minceur, rendez-vous ici.

À très bientôt j’espère et n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions sur la page de notre service clientèle.

Dr. Charles

Chiropraticien diplômé, Professionnel de santé et auteur de Les Clés de la Minceur

—————————————————————————————————-

Ainsi qu’il vous l’a montré, il y a tout à gagner en adoptant ce programme, et en profitant de son offre spéciale. C’est le moment pour vous de vous sentir bien dans votre corps. Sautez sur l’occasion.

Naguib Hammouche.

Publié le

Le bien-être et les martiaux

Les arts martiaux ne sont pas qu’une activité sportive. En effet, ces derniers véhiculent une véritable philosophie de vie, vieille de plusieurs millénaires pour certaines. Tous se dirigent vers le même axe : le contrôle, la compréhension de soir et le bien-être.

Quels types d’arts martiaux existe-t-il ?

Si vous souhaitez vous intéresser de près aux arts martiaux pour accéder au bien-être, vous devrez dans un premier temps, choisir une discipline :

Les arts martiaux de percussion : karaté, la boxe et le kung-fu par exemple qui reposent sur les coups maitrisés et le rythme du corps.

Les arts martiaux de préhension : judo, jujitsu et l’aïkido, qui repose sur la maitrise de sa force et de son adversaire.

Les arts martiaux à mains nues : ces arts reposent uniquement sur le contact entre deux personnes.

Les arts martiaux avec des armes : selon les sports, vous pourrez pratiquer avec des armes traditionnelles comme le saï, le bâton et le tonfa. Avec les armes est souvent travaillé l’équilibre du corps et de l’esprit pour accéder au bien-être.

 

Les arts martiaux accessibles à tous

Depuis quelques années maintenant, la tendance des arts martiaux se dirige petit à petit vers un décloisonnement de la pratique. Ils s’ouvrent ainsi au plus grand nombre (jeunes, adultes, personnes âgées). Le but étant de leur faire profiter à tous, des bienfaits physiques des arts martiaux, mais également le bien-être général qu’ils apportent, notamment la connaissance de soi, la conscience de ses capacités et de ses limites, l’échange riche et sain avec les autres pratiquants ainsi que dans la maitrise et la compréhension des émotions de son être.

Bruce Lee disait : « L’important ce n’est pas de vaincre son adversaire, c’est de vaincre son égo ». Une phrase pleine de bon sens que s’efforcent d’appliquer les arts martiaux.

Pour en savoir un peu plus , je vous mon e-book « Comment choisir son art martial selon votre personnalités « 

Naguib de : http://spirit-combat.com

Publié le

Spiritualité dans les arts martiaux

Spiritualité dans les arts martiaux :

Il y a aujourd’hui, comme depuis toujours, des acceptions différentes de la spiritualité :

On lui accorde des sens divers et variés.

Dans les religions occidentales, par exemple, on perçoit cette capacité comme étant celle qui permet aux croyants de communier avec des êtres supérieurs, voire comme étant la manifestation de notre âme…

Du côté de la philosophie moderne, la recherche de spiritualité revêt plus l’aspect d’une quête de sens, d’une expérience introspective, de connexions entre soi, sa conscience et le monde qui nous entoure.

Enfin, vous l’aurez compris, cette notion est on ne peut plus ambivalente.

Force est de constater que saisir l’essence de la spiritualité est une tâche on ne peut plus complexe, étant donné que c’est un concept très subjectif.

Néanmoins, quasiment tous les maîtres en arts martiaux partagent une sagesse qu’il est bien difficile de ne pas admirer.

C’est à se demander si, finalement, il n’y a pas une recette qui les conduit tous à un même résultat : la paix intérieure.

A entendre ce terme, on a tous les yeux qui brillent. En effet, cela laisse rêveur. Mais qu’en est-il réellement ?

Si on devait décrire la dimension philosophique des arts martiaux, on commencerait par dire, sans se tromper, qu’elle nous provient essentiellement des régions où les premiers arts du combat ont été théorisés…

C’est-à-dire d’Asie.

On attribue, de fait, aux qualités spirituelles des artistes martiaux plusieurs traits issus du confucianisme, du taoïsme, du bouddhisme, du shintoïsme ou encore, du chamanisme.

Comme l’énonce la fameuse locution latine « Mens sana in corpore sanoun esprit sain dans un corps sain » (Juvénal, le satire latin qui l’a écrit, lui, comptait sur l’aide des dieux pour y parvenir), transformée un peu plus tard par Pierre de Coubertin en « Mens fervida in corpore lacertosoun esprit ardent dans un corps musclé » (Celle-là indique, quant à elle, qu’on est capable de se forger tout seul) ;

 Cela va de soi, on ne peut prétendre à développer son énergie corporelle et son efficacité martiale sans un certain éveil de conscience.

Et l’inverse est tout aussi vrai : il faut un corps en bonne santé pour pouvoir réellement se sentir en confiance.

Les problèmes de santé, la fatigue, les complexes, sont souvent des freins à l’accomplissement de soi.

Maintenant, vous savez que ce n’est pas pour rien que le mot « sainteté » et « santé » se ressemblent !

Mais par delà cette vérité, s’en superpose une autre, un peu plus profonde et beaucoup plus large.

Des milliers de préceptes composent la philosophie délivrée par les arts martiaux ;

Des préceptes que certaines citations ont très bien éclairés.

Interprétons-les ensembles.

« Celui qui s’oppose, se déplace sur sa voie. Celui qui est faible, sa voie est utilisée. » (Lao-tseuTao-te-king) :

Ici est évoqué l’un des mots les plus importants de la philosophie martiale… la voie (« do »).

Elle est considérée comme le chemin vers l’accomplissement spirituel, c’est-à-dire l’ensemble des processus qui mèneront à la paix intérieure.

Lao-Tseu semble traiter de l’importance de suivre ses propres croyances et d’être le fou qui « regarde le doigt quand on lui montre la lune », en d’autres termes, de ne pas croire que les chemins déjà tracés sont les meilleurs.

Et en y regardant de plus près, cette citation pourrait même être une incitation à la diversité.

Dans la vie comme dans les arts martiaux, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise chose, seulement de bonne ou de mauvaise interprétation.

C’est justement les diverses interprétations des enseignements qui ont favorisées l’expansion et la diversité des styles au sein-même des arts martiaux.

« L’échec est la voie du succès; chaque erreur nous apprend quelque chose » (Morihei Ueshiba) :

Comme on l’a légèrement expliqué plus haut, c’est la capacité d’une personne à affronter les échecs et les défaites, à toujours se relever et en retirer des leçons qui fait de lui un artiste martial, et un homme (ou une femme – on est pas sexiste) de succès.

« Ne fais rien d’inutile » (Miyamoto Musashi) :

Voilà là une phrase très intéressante, prononcé par quelqu’un de très intéressant (qui mérite un article entier à lui tout seul).

Elle a plusieurs significations et libre aux gens de l’interpréter selon leur subjectivité. Malgré tout, il y a quand même une grande idée qui en ressort :

C’est l’efficacité.

Encore une fois, l’efficacité est habillée de plusieurs masques :

Parle-t-on d’efficacité au sens de sobriété ou au sens de produire un effet sur quelque chose ?

Qu’on se dise que cette maxime met en lumière l’importance de faire les choses pour produire un effet positif pour soi et de ne pas se prendre la tête avec ce qui n’a pas d’importance, est tout-à-fait juste.

Qu’on se dise que cette phrase cherche également à illustrer que la clé des arts martiaux est la sobriété, est vrai aussi.

Il faut dire qu’avec une citation aussi lourde de sens, on a pas fini de faire le listing de ce qu’elle veut bien vouloir imager.

In fine, après cette petite perspective, on a vite fait de s’apercevoir que la spiritualité est aux arts martiaux ce que l’air est au vent. On ne peut concilier l’un sans l’autre.

http://spirit-combat.com

Article rédigé par Madiane HAMMOUCHE

Publié le

Comment retrouver la forme et la santé ?

 

 

Les amis, s’il y a bien une phrase qui me motive chaque jour

C’est celle-ci : « l’être humain se complaît dans le laisser-aller, mais s’épanouit dans l’exigence de soi. » (Laurent GOUNELLE) !bien-etre-04

Je pense que le message est clair, non ? BOUGEONS-NOUS ! Si vous voulez la solution pour être en pleine forme, elle est là, sous vos yeux. Mais voilà, alors que vous lisez ça, vous dîtes sûrement « Faire du sport ? La blague, j’ai trop de boulot, je n’ai pas le temps, et le pire, c’est que le peu de temps que j’ai à me consacrer, je le passe à s’affaisser sur mon canapé, en buvant ou en mangeant un truc, car je suis littéralement crevé. »…

Alors que faire ?

Que faut-il faire pour concilier travail, études, sport, vie de famille, loisirs et être en pleine forme ? Je vous le donne en mille : il vous faut une hygiène de vie.

De mon côté, je pourrais très bien penser comme ceux que j’ai imités (d’ailleurs je suppose les avoir plutôt bien imités), car j’ai 50 ans et je travaille 8 heures par jour, à une heure de chez moi. Croyez-moi que quand j’arrive chez moi, l’envie de m’enfoncer dans mon canapé et de me reposer est très forte. Mais ! Je pratique un art martial de 3 à 4 fois par semaine, et les cours ont lieu après mon travail, alors à peine posé, je repars déjà dans mon club, à 30 minutes de chez moi.

Quand j’arrive dans le dojo, je ne suis plus un travailleur, un père de famille, je ne suis plus un homme comme tous les autres, avec ses problèmes et son histoire… Une fois que j’ai mis mon kimono et que je pose mon pied sur le tatami, en faisant le salut, je deviens un karatéka et je ne deviens plus que cela.ceinture-noire

C’est cette émulation qui m’a porté jusqu’à la ceinture noire, mais elle a été en cause de beaucoup d’autres choses aussi… En effet, en appliquant les préceptes du karaté sur un plan humain, au delà de l’aspect sportif, j’ai appris à utiliser les conceptions de respect, d’intégrité, de partage, mais surtout de persévérance et de concentration, vues dans l’art martial, à ma vie de tous les jours.

C’est ça que nous enseignent, quelque part, les arts martiaux :

à oublier les soucis du quotidien, à faire fi de la fatigue, à se focaliser sur son bien-être… Et ce bien-être dont je vous parle n’est pas que mental/spirituel, il est aussi physique. Par delà la fatigue qui survient après le sport, il y a cette sérénité et c’est une chose qui influe fortement sur la qualité de notre sommeil et ses apports.

La solution pour un sommeil réparateur  » cliquer ci-dessous »

http://go.gui66.neilma789.6.1tpe.net    

Alors, à chaque fois que la flemme vous gagnera, relisez cet article. Et pensez-y par vous-même.

 

Publié le

Les bienfaits des arts martiaux sur la santé

bien-etre-03

Les arts martiaux sont souvent considérés – à raison – comme des sports de combat. Cependant, de nombreuses personnes oublient les bienfaits que ces derniers peuvent apporter sur notre santé, notre spiritualité et notre équilibre intérieur. Voici donc un petit tour d’horizon sur les différents bienfaits des arts martiaux sur la santé du corps et de l’esprit.

 

Les arts martiaux et le bien être physique

Comme tout sport, les arts martiaux permettent de se dépenser, de brûler des graisses et donc de perdre du poids régulièrement sur le long terme. Ils font également beaucoup travailler le corps et les muscles. Le système , est en meilleur forme, gagne en efficacité et en résistance grâce aux différents enchaînements que vous réalisez. Grâce aux arts martiaux, le travaille sur le corps se fait dans la profondeur et la régularité. Ainsi votre corps n’a pas le temps de se fatiguer ou de prendre de la graisse car cette dernière est aussitôt consommée et remplacée par du muscle fin.karate001

De manière générale, les arts martiaux aident à booster votre perception du monde qui vous entoure, ainsi que votre acuité visuelle. Pour finir, ils permettent également d’apporter un certain équilibre et une fluidité dans vos gestes.

 

Les arts martiaux et le bien être mental

Les arts martiaux amènent également de la sérénité. Leur but des arts martiaux de vous permettre de vous connaître vous-même et d’appréhender vos capacités. Il est reconnu qu’ils permettent de fortifier le mental et de vous sentir mieux dans votre corps. Les arts martiaux sont une bonne alternative pour apprendre à se re-découvrir et gagner, ou regagner, confiance en soit.tai-chi

 

Nous terminerons cet article en précisant que les arts martiaux sont disponibles pour tous : hommes, femmes, enfants, jeunes adultes ou personnes âgées. Tout le monde peut y participer.

Naguib de :  http://spirit-combat.com